Les Jésuites à la tête des États-Unis

Nous avons plusieurs fois souligné le rôle directeur de la faction jésuite, éminemment importante mais ignorée parce que très peu visible. Nous vous renvoyons à notre émission sur ce sujet, à notre brochure et au livre de Joël LaBruyère UNDERCOVER.
Mais avec la prise de pouvoir effectuée par Joe Biden aux États-Unis d’Amérique, la mainmise jésuite se dévoile de plus en plus. Voici notre traduction d’un article paru le 6 décembre 2020 et extrait d’un site américain nommé Dominus ac Redemptor 1773 (site qui étudie spécialement l’influence des Jésuites en Amérique) :

 

Joe Biden choisit des coadjuteurs jésuites pour les postes clefs de son futur cabinet.

 

Joe Biden est un catholique et, pour certains chercheurs bien informés sur le complot, il est également bien connu en tant que coadjuteur jésuite – ce qui signifie qu’il est un collaborateur jésuite, ou pour le moins un complice qui n’est ni un prêtre ni un frère jésuite lui-même. Biden était vice-président de Barack Obama dont l’administration était bien pourvue en coadjuteurs jésuites, à des postes clefs également, ainsi que je l’ai déjà montré1.

Biden a obtenu des diplômes honorifiques de deux universités jésuites : l’Université de Scranton (1976) et l’Université Saint-Joseph (1981). Son fils désormais impopulaire, Hunter, a reçu une éducation jésuite à l’Université Georgetown, la base du pouvoir jésuite en Amérique, située à Washington D.C. Après avoir obtenu son diplôme de lettres à Georgetown, il a servi dans le Corps Volontaire Jésuite, et, en 2008, a fait du lobbying pour cinq universités jésuites, dont l’Université de Scranton qui se trouve dans la ville natale de son père. Hunter Biden est donc un cas représentatif de « jesuit of the short robe », c’est-à-dire un membre non-officiel de l’ordre jésuite, mais un coadjuteur totalement lié à eux.

Voici certains des coadjuteurs jésuites que Biden a déjà choisis pour son futur cabinet :

Alejandro Mayorkas, Secrétaire de la Sécurité Intérieure. Mayorkas a reçu une éducation jésuite à l’Université Loyola Marymount de Los Angeles. (Souvenons-nous que la Sécurité Intérieure a été créée par les Jésuites et a, depuis, été dirigée par de nombreux coadjuteurs jésuites.)

Ron Klain, Chef de Cabinet de la Maison Blanche. Klain a obtenu sa licence de lettres à l’Université Georgetown, en 1983, et a été Chef de Cabinet du vice-président Biden sous Obama entre 2009 et 2011.

Avril Haines, Directrice du Renseignement National. Haines a obtenu son doctorat en droit à l’Université Georgetown en 2001 et a, auparavant, été la première femme à occuper le poste de Directrice Adjointe de la CIA. (La CIA a été appelée « Catholiques en Action » – Catholics In Action – car elle est majoritairement régie par des catholiques, dont beaucoup étaient de fervents adeptes. Le fondateur lui-même, William J. Donovan, était un catholique dévoué et a reçu la plus haute distinction de l’Église par le Pape : Chevalier de Saint Sylvestre. Et voici au moins quelques directeurs notables de la CIA ayant été Chevaliers de Malte : John McCone (1961-1965), William Colby (1973-1976), et William J. Casey (1981-1987). Ces dernières années, la plupart des directeurs de la CIA ont reçu une formation jésuite, tels que George Tenet (1997-2004), Leon Panetta (2009-2011), David Petraues (2011-2012), et John Brennan (2013-2017).)

John Kerry, Envoyé Spécial Présidentiel pour le climat. Kerry a obtenu son doctorat en droit au Collège Jésuite de Boston et était, avant cela, membre de la tristement célèbre société secrète de Yale Skull and Bones, tout comme George W. Bush, contre qui il se présenta aux élections présidentielles de 2004. (La « croisade » de Bush – la « guerre contre le terrorisme » menée par des conseillers et des officiers militaires de formation catholique et jésuite.)

Il convient également de mentionner que Kamala Harris elle-même, la candidate à la vice-présidence de Biden, a déclaré dans son discours à l’Université jésuite de San Francisco en 2009, qu’elle y avait étudié pour son examen du barreau.

 

Discours de Kamala Harris à l’Eglise Jésuite St. Ignatus : elle admet être catholique et éduquée par les Jésuites (23 mai 2009).

« Je vous souhaite un bon après-midi, Père Privett [Révérend Jésuite Stephen A. Privett, S.J., Président de l’Université de San Francisco]… L’Université de San Francisco a toujours eu une place spéciale dans mon cœur… et je peux vous dire que de nombreuses fois par jour, c’est un refuge que je trouvais sur ce campus. Parce que… c’est ici à l’USF que j’ai étudié pour l’examen du barreau et je me souviens malheureusement de ces jours comme si c’était hier. Mes amis venaient ici, avec moi, en basse montagne pour être simplement plus proches. Et assis jour après jour derrière ces longues tables en bois, sur ces chaises au dossier dur, dans cette bibliothèque faiblement éclairée, c’était comme si nous faisions pénitence pour de graves péchés. Et vous pouvez me croire, nous priions beaucoup et, heureusement, nos prières ont été exaucées… Je sais que le monde entier verra arriver une génération de croyants, de jeunes hommes et femmes dont les croyances ont été pleinement formées dans cette forge de l’expérience vécue. En tant que produits de l’Université de San Francisco, en tant que maîtres formés dans la tradition et les valeurs intemporelles de la tradition jésuite. En vous, nous voyons le passé rencontrer le futur. Nous avons vu des hommes et des femmes porter l’idée fondamentale de cette grande université : la vie de l’esprit et la rencontre avec le monde. C’est tout simplement une croyance dans le service public comme si cette croyance était un devoir, une obligation découlant de notre humanité même, et des obligations qui s’appliquent également à tout le monde en même temps. Que l’on soit debout, que l’on soit à terre, que cela ne coûte rien ou que cela coûte beaucoup… on sait que c’est ce service qui est un devoir. Alors, c’est votre heure, et rappelez-vous que les types de crise sont aussi des moments de grandes opportunités. Rappelez-vous la perspective offerte par la vue magnifique de l’USF et l’esprit de Saint Ignace – la lumière des esprits et le devoir de servir. Alors organisez votre parcours en gardant ces leçons à l’esprit, et sortez, salissez-vous les mains et faites-le, car votre pays a besoin de vous et nous savons que vous pouvez le faire. »

 

Et le choix de Biden pour le poste de Secrétaire d’État est le Juif Antony Blinken, marié à la Catholique Evan Ryan, qui a été formée par les Jésuites au Collège de Boston. Ryan était auparavant conseillère du vice-président d’alors, Biden. Blinken est un membre du groupe de réflexion mondialiste du CFR (Conseil des Relations Étrangères) basé à New-York, qui a beaucoup de contrôle sur le gouvernement américain et sur les médias d’information.

Lire l’article original en anglais ici : https://farnesius.wordpress.com/2020/12/06/joe-biden-picks-jesuit-coadjutors-to-key-positions-on-his-would-be-cabinet/

 

1 Voir entre autre : https://farnesius.wordpress.com/2020/06/12/the-photo-situation-room-obama-surrounded-by-roman-catholic-and-jesuit-trained-advisors/

 

Vous voulez nous soutenir ? Des dons mensuels de toutes petites sommes peuvent nous aider grandement ! C’est ici :