Week-ends ouverts de la Communauté de la Rose et de l’Épée

Pour en savoir plus sur notre communauté :

– Lire la présentation de ce blog « Ce que nous sommes » : https://communaute-rose-epee.fr/ce-que-nous-sommes/

– Regarder l’entretien de Joël Labruyère présentant notre groupe : https://www.youtube.com/watch?v=KFx17x7Xfio

– Découvrir notre « Manifeste des Clans du futur » : https://www.youtube.com/watch?v=W9PKJBmpF1g (présentation vidéo) et https://boutique.communaute-rose-epee.fr/livres/ (se procurer l’ouvrage)

« Joël Labruyère parle de… » : Pourquoi une communauté aujourd’hui ?

« Joël Labruyère parle de… » : Pourquoi une communauté aujourd’hui ?

Ce premier numéro des émissions « Joël Labruyère parle de… » est dédié à la présentation de la Communauté de la Rose et de l’Épée, fondée par Joël Labruyère en 2004.

 

SOMMAIRE DE L’EMISSION :

00:00 Présentation de l’émission

01:57 S’adapter à l’Ère du Verseau

10:05 La Nation Libre

12:25 Que représente le symbole de la rose et de l’épée ?

13:40 Le Royaume Aelfique, la Tradition nordique et le problème religieux

22:52 Les Brigandes et les attaques contre notre groupe (informations complémentaires ici https://www.youtube.com/playlist?list… et ici https://www.youtube.com/playlist?list…)

29:16 La question des sectes (informations complémentaires ici https://www.youtube.com/watch?v=hgnJak0tr7g)

34:16 La violation des Droits de l’Homme en France

37:41 L’uniformisation du monde et l’esclavage de l’Humanité

 

Retrouvez le blog de la Communauté de la Rose et de l’Épée ici : https://communaute-rose-epee.fr/

Communiqué des Brigandes

Chers amis et fans des Brigandes,
Suite à la violente campagne médiatique de ce début d’année, je vous annonce que Joël Labruyère porte 3 plaintes pour diffamation.

  • Plainte contre Annick Lovinfosse qui est à l’origine du lynchage médiatique dont les Brigandes font l’objet. Cette personne est malade et sous traitement. Elle est en chagrin car éconduite. Depuis, elle ne veut que se venger et détruire Joël. Vous pouvez voir qui est cette personne dans notre vidéo : Qui est Annick Lovinfosse, l’ennemie des Brigandes ? https://www.youtube.com/watch?v=HgD6ESO2pQA
  • Plainte contre Jérôme Bourbon et son journal Rivarol qui s’est fait le porte-parole de Lovinfosse et de l’extrême-gauche. Son aversion envers les Brigandes est caractéristique du fanatique sédévacantiste sous domination jésuite. Plus d’information dans cette vidéo : Jérôme Bourbon (Rivarol) contre Les Brigandes https://www.youtube.com/watch?v=vxmjkvze6vw
  • Plainte contre France Bleu du groupe Radio France dirigé par la République française, qui a relayé les propos diffamatoires d’Annick Lovinfosse.

De manière générale, les autorités ont déclenché une campagne pour détruire les Brigandes et notre communauté qui défend les valeurs de liberté sous toutes ses formes (voir l’article Vivre libre et mourir libre https://communaute-rose-epee.fr/2020/06/02/vivre-libre-mourir-libre et la vidéo : Enquête sur Les Brigandes : une chasse aux sorcières https://www.youtube.com/watch?v=Rssuu8JuoT0).
En l’occurrence, une amie atteinte d’un cancer en phase terminale avait choisi avec l’avis de différents médecins de ne pas subir l’opération qui lui était proposée et de finir ses jours tranquillement chez elle en compagnie d’amies et de son mari. Ceci n’est pas unique. Mais parce que cette personne nous a côtoyés et que nous sommes vus comme une secte, la famille conseillée par les médias et les associations antisectes, a porté plainte pour « assassinat ». (plus d’informations dans la vidéo : Bilan sur « l’enquête pour assassinat en Belgique » https://www.youtube.com/watch?v=Xe0lQThKsAA)
Cette femme a voulu mourir selon les convictions qui la faisaient vivre. Mais cela n’est plus possible aujourd’hui.
Le système veut contrôler notre vie et notre mort. C’est à nous d’entrer dans une insurrection de conscience car nous ne pourrons pas changer ce système qui va en s’aggravant.
Dans ce combat, nous remercions ceux qui participent à diffuser nos clips, CD, vidéos et écrits, qui nous soutiennent moralement, financièrement ou par tout autre moyen. Merci.


Ruedi Füllemann, conseiller juridique pour Les Brigandes

VIVRE LIBRE, MOURIR LIBRE


« Nous nous battons pour la liberté.
Pour moi, la pire des choses serait de vivre en esclave.
On peut tout avoir : à manger, à boire, de quoi se vêtir, un toit où se loger.
Si on n’a pas la liberté, si on n’a pas la fierté, si on n’est pas indépendant,
cela n’a ni goût, ni valeur. »

Ahmad Shah Massoud
(1953 – 2001)

Aujourd’hui et à l’avenir, notre combat va de plus en plus s’axer sur une valeur fondamentale : la liberté. On distingue deux camps dans l’Humanité : ceux qui défendent la liberté, et ceux qui veulent la réduire – bien souvent au nom de prétextes apparemment légitimes.
Voilà pourquoi nous proclamons notre attachement à la Liberté, sans laquelle l’homme n’a aucune dignité et aucune possibilité de grandir en esprit.

Nous nous positionnons :
Pour :
– La liberté de conscience
– La liberté d’opinion
– La liberté d’expression
– La liberté de mouvement
– La liberté de réunion
Contre :
– La censure et la surveillance
– Les lois sécuritaires liberticides
– Les restrictions à la liberté individuelle
– Le nouvel être social standardisé

Nous reconnaissons comme des droits inaliénables les articles 18, 19 et 20 de la DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME, actuellement bafoués en France ainsi que dans le reste du monde :

Lire la suite

On n’a pas le droit

Texte en réaction à l’enquête infondée nous visant et à la campagne de propagande médiatique qu’elle a donnée en janvier 2020.

Quel avenir pour le monde ?


Voici notre contribution à une enquête sur « le mondialisme après la crise » menée par Synthèse Nationale. C’est l’occasion pour nous de donner un avis synthétique sur les événements en cours et à venir.
Nous encourageons ceux qui adhèrent à ces vues et qui voudraient se manifester à nous ou communiquer sur ce sujet, de délaisser la voie numérique et de s’habituer à passer par la voie postale. Notre adresse :
BARKA PRODUCTION
LE GAZEL
34330 LA SALVETAT SUR AGOUT

Nous traversons une situation historique, un changement d’époque. La « crise coronavirus » qu’on nous impose en est le signe.

Tout d’abord, voici quelques éléments pour ceux qui seraient sceptiques quant à ce que nous allons exposer :

Nous connaissons la plus grande restriction des libertés fondamentales qu’il y ait jamais eu dans notre histoire connue, en temps de paix et à l’échelle mondiale. Cette restriction repose sur une prétendue pandémie, qui est pour le moment bien moins meurtrière que certaines grippes (celles de 1969, 1957,…) n’ayant jamais justifié de telles mesures. On remarque que :
– Certains hôpitaux sont quasiment vides (reportage-vidéo allemand à l’appui).
– Les chiffres des décès du cancer, de maladies respiratoires et autres ont curieusement baissé depuis mars 2020 : et pour cause, puisque toute personne décédée « avec » le coronavirus est classée dans les décédés « du » coronavirus. L’écrasante majorité des personnes prétendument décédées de ce virus avaient par ailleurs d’autres maladies graves (voir les statistiques).
– Le taux de mortalité en France n’a pas augmenté d’une manière si explosive par rapport aux autres années, et il est même légèrement plus bas en mars 2020 qu’en mars 2018 !
– Des sommités, comme le Prix Nobel Luc Montagnier, affirment que le virus est de fabrication humaine et que toute recherche visant à le démontrer est étouffée par « les autorités internationales ».
– Les articles ou vidéos explorant des pistes alternatives au sujet du coronavirus, sur des plateformes comme YouTube ou Facebook, sont censurés au même titre que « l’incitation à la haine ».
– Des économistes avaient prévus une crise économique pour mars 2020.
– Etc., etc.

On pourrait aussi mentionner tout ce qui suit cette prétendue crise sanitaire : rachat par des grandes firmes d’une quantité énorme d’entreprises en faillite à cause du confinement, connexion entre le grand ponte de la vaccination mondiale et de l’identité numérique (Bill Gates) avec le patron de l’OMS, etc.

Lire la suite

Entretien avec Les Brigandes, sur Lengadoc-Info


Pandémie. Les Brigandes : « les groupes s’étant déjà organisés auront une avance sur les autres »

04/04/2020 – 12h45 La-Salvetat-sur-Agout (Lengadoc Info) – Le groupe Les Brigandes a récemment sorti un nouveau clip. L’occasion pour Lengadoc Info de revenir sur l’actualité du groupe à l’heure du confinement.

Lire la suite de l’article ici : https://www.lengadoc-info.com/9334/art-de-vivre/pandemie-les-brigandes-les-groupes-setant-deja-organises-auront-une-avance-sur-les-autres/

CORONAVIRUS : Quelques mots du Clan des Brigandes

La psychose règne et on se prépare à la pire des crises !
Alors, voici quelques lignes du Clan des Brigandes sur le coronavirus :
Premièrement : nous ne savons rien sur l’origine réelle de ce virus, ni sur les potentielles contaminations à venir. Nous n’avons que la propagande comme source d’information.
Deuxièmement : une chose est certaine, c’est un excellent test de contrôle de masse au niveau planétaire, comme cela n’avait encore jamais été réalisé en temps de paix.
Troisièmement : bien que ne sachant pas grand-chose, nous savons de toute manière vers quoi l’élite mondiale veut aller : un ordre international devant être consacré par une légitimité quasi de droit divin – ce qui lui manque encore.
Cependant, pour qu’un « sauveur » politique soit présenté aux masses comme président de l’empire mondial, il faut des catastrophes, il faut une psychose mondiale : il faut que tous les peuples prient à l’unisson pour leur sauvegarde !
C’est ce que nous expliquons à travers notre chanson D’ici 2025, et c’est pourquoi nous profitons de la situation actuelle pour rediffuser les commentaires de Joël Labruyère :

À cette vidéo, nous voudrions ajouter une information intéressante :
Le journaliste du Système, Alexandre Adler a publié en 2009 un livre intitulé Le nouveau rapport de la CIA – Comment sera le monde en 2025 ? afin de commenter un rapport public de la CIA. Or, dans ce livre, il est clairement fait mention que les services de renseignements américains ont « anticipé » une pandémie mondiale d’une maladie respiratoire virulente, « comme le coronavirus », dont l’origine serait « une zone à forte densité de population, comme il en existe en Chine ».
La meilleure ? C’est écrit noir sur blanc : « Si une telle maladie apparaît, d’ici à 2025 (…) »
Lire l’extrait complet, scanné du livre, ici :

Indépendamment des événements et de la tournure qu’ils peuvent prendre, il faut garder en mémoire ce vers quoi le Système veut avancer au plus haut niveau de décision politique.

PS : les lignes qui précèdent n’enlèvent rien au fait que, dans une telle situation, il faut filer doux et s’en tenir aux instructions des autorités…

Le Clan des Brigandes présente : « L’Âge des Veilleurs – Évadés de Babylone » (livre de Maxime Billaud)

Pour vous procurer le livre, c’est ici : https://lesbrigandes.com/livres/
Maxime Billaud est écrivain et musicien, il s’est également intéressé de près au problème de l’éducation.
En 2014, il participe à la création du groupe de musique Les Brigandes en tant que guitariste et arrangeur des chansons.
Depuis 2006, il collabore avec Joël LaBruyère (auteur-compositeur des chansons du groupe Les Brigandes) au sein du collectif d’artistes que celui-ci a rassemblé et promeut la création de communautés fraternelles pour lutter contre l’uniformisation culturelle de la société industrielle.
Par ce livre, Maxime Billaud transmet de manière romancée l’esprit et le combat qui animent le Clan des Brigandes.

Synopsis :
« Aujourd’hui ou demain dans l’Âge noir. L’Empire mondial a triomphé de la conscience humaine qui s’est abandonnée à la technologie.
On annonce un messie pour unifier artificiellement les hommes et les peuples dans la religion unique du bien-être terrestre.
Mais, dispersée au milieu des masses hypnotisées, l’antique légion se rassemble.
La Table Ronde a retrouvé des chevaliers pour relever le défi de l’époque : faire jaillir une force nouvelle capable de s’opposer aux armées de l’Empire.
L’éternelle guerre de Troie fait rage et les forces de l’esprit ont de quoi prouver leur bravoure tant le combat semble déséquilibré.
Du fond des âges résonne la devise du plus grand ennemi que l’Empire ait jamais connu : « S’il n’y a pas de moyen, j’en inventerai un ! » (Hannibal Barka).
Ainsi, nous chantons l’épopée des nobles âmes du clan de Sidion, comme des flammes au cœur de la nuit, les graines d’une nouvelle chevalerie. »

Les Brigandes : Bilan sur « l’enquête pour assassinat en Belgique »

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’affaire, il est préférable de prendre connaissance de notre bref communiqué du 10 janvier 2020, avant de regarder la vidéo ci-dessous.

(Vidéo réalisée en décembre 2019 à l’intention de la police, et rendue publique après la médiatisation de janvier 2020)

Sophie, décédée en 2011, est utilisée malgré elle 8 ans plus tard dans une plainte ignoble pour « assassinat » déposée contre Joël Labruyère et le Clan des Brigandes.
Dans cette vidéo, Joël Labruyère et le Clan des Brigandes expliquent les intérêts de cette plainte et l’histoire de Sophie. Alexis, l’ex-mari de Sophie, témoigne aussi sur cette affaire.

Trois informations doivent être soulignées :

1) L’accusation d’assassinat, ainsi que la plupart des autres accusations, reposent sur un seul « témoin » : Annick Lovinfosse.
Il est bon de visionner la vidéo qui explique ce cas instable et très dérangé (« Qui est Annick Lovinfosse, l’ennemie des Brigandes ? »), et de prendre connaissance de la lettre de rétractation qu’elle a écrite en 2011 après une de ses nombreuses accusations mensongères portée contre notre groupe – déposée en l’occurrence auprès de la CAF. C’est la dernière fois qu’elle revenait publiquement sur une de ses accusations mensongères, et elle écrivait dans cette lettre :
« J’ai mêlé la CAF à mon délire de persécution et dénoncé des choses dont je ne sais en réalité rien, ou déformées par mon désir de nuire à ces personnes qui m’avaient beaucoup blessée. J’espère donc que mon précédent courrier, calomnieux, ne nuira en aucun cas à des gens qui n’ont probablement rien à se reprocher. »
Nous sommes 8 ans plus tard dans la vie d’Annick Lovinfosse : 8 ans à continuer à prendre des médicaments très puissants, voire d’autres substances que nous ne voudrions pas citer. 8 ans à ruminer rancœur et jalousie dans un nuage de dépression. Comment cette personne, source unique du « témoignage » sur un prétendu « assassinat », peut-elle continuer à être prise au sérieux ? C’est une question que tous ceux qui relayent son accusation devraient se poser s’ils agissaient avec honnêteté, et non avec un esprit partisan et des intentions nuisibles.

2) Les calomniateurs disent qu’Alexis n’était qu’un « mari de circonstance » pour Sophie, puisqu’il l’a épousée 3 semaines avant son décès. C’est une insulte ignoble envers cet homme, qui a profondément aimé sa femme, avec qui il était en concubinage depuis 2009, mais qu’il a épousé sur demande de celle-ci 3 semaines avant son décès – afin de sceller symboliquement leur union.
Les rats ne reculent devant rien pour essayer de semer le doute…

3) Nous allons porter plainte pour diffamation contre plusieurs médias, suite aux accusations calomnieuses qu’ils ont collées à notre nom lors de cette dernière campagne nationale. Parmi les cibles de cette plainte, nous avons ajouté l’hebdomadaire de la droite nationale Rivarol, qui s’est épanché dans des calomnies pires encore que celles des autres médias du système.

Soutenir Les Brigandes pour 2020 ? 2 € par mois peuvent suffire !

Chers amis, chères amies,

Tout d’abord, nous vous souhaitons une très bonne année 2020.

Cela va bientôt faire 5 ans que nous avons lancé le clip « Antifa » – début d’une production continue qui nous a menés jusqu’à 9 albums et 80 clips vidéo, soit une moyenne de 2 albums et plus de 15 clips par an. Cette surproduction, accompagnée des épreuves que sont les différentes attaques que nous avons subies et subissons, ainsi que la censure décrétée à notre encontre, nous ont demandé beaucoup d’énergie. Au printemps 2019, nous avons dû nous mettre temporairement en veille, avant de reprendre notre travail et de sortir notre 9ème album (Là-Haut) au mois de novembre.

Bien évidemment, le meilleur moyen de nous soutenir est d’acheter nos disques (www.lesbrigandes.com/boutique), ce qui nous permet de continuer nos productions. Cependant, en ce début d’année 2020, nous voulions vous informer d’une nouvelle possibilité pour nous soutenir : il est désormais possible de nous faire des dons mensuels de petites sommes à débit automatique (entre 1 et 15 €). Ce système peu engageant permet à ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens de pouvoir nous soutenir s’ils le souhaitent. Si 2 € par mois peut sembler dérisoire pour un particulier, 1000 personnes qui nous donneraient 2 € par mois permettraient déjà de bien amortir les dépenses et les efforts que nous avons faits jusqu’ici.

Vous voulez contribuer à notre combat ? C’est ici :

Choisissez le montant de votre don




Nous remercions d’avance nos soutiens, et vous saluons toutes et tous amicalement.

Meilleurs Vœux pour 2020,
Le Clan des Brigandes