Courir avec le diable, des Brigandes : l’album de la maturité

Courir avec le diable, des Brigandes : l’album de la maturité

Avec un titre accrocheur comme celui-là, « l’album de la maturité », vous vous êtes fait prendre évidemment, et vous voilà en train de lire l’article. Et pourtant, à bien regarder la jaquette, je me rends compte que ce que je sortais comme une blague façon Laurent Gerra, est plus fidèle à la réalité que je ne le pensais. En effet, ce ne sont plus les « filles » guillerettes d’Antifa, mais des femmes, graves, sévères, dans un salon chic et velours, qui nous chantent sans l’air d’en rire Courir avec le diable.

Une fois encore, douze chansons se succèdent. Pour ceux qui n’ont pas l’expérience de notre vie communautaire, laquelle se veut pourtant pleine d’amour et fraternelle, il est bien difficile d’imaginer le combat qui se mène, lors d’un repas, pour le choix du nom de l’album. Composé et enregistré entre les confinements du printemps et de l’automne 2020, on aurait pu l’appeler « Entre deux », mais Patrick Bruel avait déjà déposé le nom. De toute façon, Courir avec le diable expose bien mieux le sentiment du compositeur Joël LaBruyère par rapport à l’époque si spéciale que nous traversons. Avec la censure, les mesures sanitaires, le mensonge qui règne en maître : tout est bloqué et, en même temps, tout s’accélère.

Le diable court et nous emporte bien vite vers un avenir prophétisé dans les chansons apocalyptiques Le meilleur des mondes et C’est foutu la France qui ne sont pas des aveux de défaite, mais de simples constats… pour se réveiller ! Si la crise du virus chinois occasionne une immense souffrance à l’humanité entière, principalement à cause des mesures répressives qu’elle génère, les Brigandes dénoncent avec légèreté le risque d’une vaccination générale dans Un shoot et puis c’est tout, ainsi que la mise au pas du monde entier dans la folie « scientifique » à travers la chanson Le pas des Brigandes.

Toujours dans la provocation, et là où on ne l’attend pas, Joël LaBruyère chante L’abolition de la prison, qu’il a explicitée (et on l’en remercie) dans une vidéo disponible sur YouTube (jusqu’à ce jour) et sur notre site.

La situation est grave, certes, et il est nécessaire de prendre du recul en revenant sur des valeurs fondamentales comme le twist « sixties » de Velosolex, ou encore l’hymne populaire bien français de L’eau de la Salvetat. Un petit détour par la Belgique, avec un tableau détaillé et très personnel sur La route de Knockke-le-Zoute, s’imposait également. L’album de la maturité, c’est aussi histoire de faire le point, de dresser un bilan, et la chanson Le livre de ta vie en est un dans lequel chacun pourra retrouver le fil de son existence.

Le royalisme de Joël LaBruyère explose dans Si on avait un roi, dédié au prince Jean d’Orléans et à sa femme Philomène, comme le rêve inaccessible qu’un chevalier pourrait venir nous sortir de notre cauchemar présent. Mais comme la communauté des Brigandes est loin d’attendre un quelconque messie sur Terre, Le Chant de la Perle s’élève telle une prière vers le prophète Mani, le fondateur du Manichéisme, venu pousser un cri dans le monde pour réveiller les âmes endormies dans les ténèbres et leur rappeler le chemin du retour vers leur patrie originelle : les jardins de lumière. Une vidéo explicative est également disponible à ce sujet.

Mais en attendant… on bouge la tête d’entrée de jeu en courant avec le diable… ce qui nous fera patienter jusqu’au couronnement : le douzième album… bientôt.

Bonne écoute !

L’album Courir avec le Diable est disponible ici : https://boutique.communaute-rose-epee.fr/albums-cd/

Courir avec le Diable : le 11ème album des Brigandes vient de sortir !

Courir avec le Diable : le 11ème album des Brigandes vient de sortir !

Oui, nous le savons, le rythme de production des Brigandes est effréné et difficile à suivre ! Voici déjà notre 11ème album intitulé Courir avec le Diable ! Vous pourrez y découvrir 12 nouvelles chansons élaborées entre juin et novembre 2020.

12 chansons + un livret illustré de 18 pages : 18 €

Vous pouvez vous procurer ce nouvel album sur notre boutique en ligne : https://boutique.communaute-rose-epee.fr/albums-cd/
Ou par voie postale avec le formulaire ci-dessous.

L’intégrale des clips des Brigandes n’est pas sur YouTube… mais sur notre site !

L’intégrale des clips des Brigandes n’est pas sur YouTube… mais sur notre site !

RAPPEL :
Après les censures nous ayant frappés, la présence de notre groupe Les Brigandes sur YouTube est plus que réduite ! Aussi, nous devons régulièrement rappeler à ceux qui nous suivent que l’intégrale de nos clips ne se trouve pas sur YouTube… mais sur notre site internet !
Les Brigandes, à l’heure actuelle, c’est plus d’une centaine de clips originaux… tous disponibles gratuitement ici : www.lesbrigandes.com (changer de page en bas de la page d’accueil)

Pour faire connaître Les Brigandes à vos proches, oubliez donc YouTube et envoyez leur notre site internet !

Les Brigandes – Notre Seigneur

Les Brigandes – Notre Seigneur

Dans l’album Errant et fugitif des Brigandes, une chanson est passée inaperçue, elle n’a pas fait l’objet d’un clip, alors qu’à l’origine son message puissant devait être largement répandu. Cette chanson c’est Notre Seigneur, la septième piste de l’album. Quoi de mieux que de la diffuser maintenant, en cette période de Noël ?

La genèse de ce titre remonte à octobre 2016, lorsque le chanteur Leonard Cohen sort ce qui sera son dernier album puisqu’il décédera un mois plus tard, le 7 novembre. La chanson éponyme du disque You want it darker (Tu veux que ce soit plus sombre) apparaît comme le testament musical de Cohen. Le chanteur juif canadien débite avec sa voix calme et profonde habituelle une sorte de déclaration de foi frankiste. Rappelons que le frankisme est une doctrine issue du judaïsme qui entend qu’il faut faire dégénérer les sociétés au point le plus bas pour que le messie d’Israël puisse apparaître et enfin guider toutes les nations. Ainsi, Cohen déclare comme un mantra à son Dieu : « You want it darker, We kill the flame » (Tu veux que ce soit plus sombre, nous tuons la flamme). L’ambiance est moderne, arrangée par un fidèle collaborateur de Madona, juste ce qu’il faut pour que tout le monde écoute sans être gêné… un beat, une grosse basse, de l’orgue et une chorale. Pour accentuer le côté sacré, le chœur et un soliste viennent ponctuer le discours de Cohen par le mantra hébraïque « Hineni Hineni ! » (Me voici !) Que Leonard traduit aussitôt : « I’m ready, my lord » (Je suis prêt, Seigneur).

Joël LaBruyère, compositeur des chansons des Brigandes, hébraïsant et fin connaisseur des œuvres de Bob Dylan et de Leonard Cohen, découvre un jour sur YouTube la dernière chanson du vieux prophète canadien. Son sang ne fait qu’un tour dans ses veines… et lui-même un tour sur sa chaise de bureau. Il empoigne sa guitare folk Guild, blonde et bien galbée. Quelques heures, quelques jours passent et la chanson Notre Seigneur nous est servie en guise de dessert à la table communautaire, comme c’est encore la tradition à l’époque de notre récit. Les femmes applaudissent, les hommes aussi et… j’écoute la chanson folk qu’il va falloir instrumentaliser. Le texte est une pure déclaration de foi chrétienne : « Oh, notre Seigneur ! Il a vaincu la mort ! Ressuscité, pour nous ramener dans l’Éternité ». À l’opposé du messianisme de Cohen, Joël met en garde contre l’attente d’un sauveur revenu pour unir politiquement l’humanité « dans ce monde » et qui incarnerait ainsi le leader de l’ordre mondial.
Il fait écho à l’évangile en écrivant : « Si on vous dit le voilà, surtout ne le suivez pas ! » Le thème de cette chanson est tout à fait apocalyptique, c’est une mise en garde contre le faux prophète et la Bête : « Notre Dieu n’est pas le même, que celui qui séduit les élus eux-mêmes, qui fait des prodiges sur la Terre, qui vient comme un ange de lumière… »
Si le message est chrétien, il est tout intérieur, gnostique, comme Joël LaBruyère l’exprime dans sa vidéo sur la chanson Là-haut, ou encore celle sur la Gnose et le Manichéisme. C’est ce christianisme des origines qui se manifeste dans ces dernières paroles :
« Oh, Notre Seigneur, Il n’est pas au-dehors.
Il ne vient pas comme un voleur, car son temple est dans le cœur.
Notre Seigneur n’est pas le même, que l’imitateur qui blasphème,
En se parant des noms sacrés, pour égarer le monde entier,
Notre Dieu est dans le secret, il y demeure à jamais. »

C’est pour affirmer cela que la chanson Notre Seigneur a vu le jour et pour signifier au monde que « Christ n’est pas sur la même antenne… Que le messie de Leonard Cohen. »

Alléluia !

Maxime Billaud

Retrouvez notre album Errant et Fugitif dans notre boutique : boutique.communaute-rose-epee.fr

Si on avait un Roi

Si on avait un Roi

Le prince Jean d’Orléans, son épouse Philomène et leurs enfants ont quitté leur résidence du domaine royal de Dreux, à cause de finasseries juridiques et sans doute de sournoiseries obscures.

La conséquence, pour la famille d’Orléans, est la privation de son fief enraciné dans le terroir et la culture française. Mais les Orléans sont chez eux et ils doivent y rester.

Le dernier clip des Brigandes en hommage au prince Jean d’Orléans ici :

Les Brigandes – Si on avait un Roi

Le nouvel album des Brigandes

Le nouvel album des Brigandes

Les Brigandes, c’est en moyenne un album tous les 6 mois depuis plus de 5 ans, ce qui fait 10 albums maintenant !

Notre 10ème album, intitulé La mort n’est utile à personne, est disponible depuis juillet 2020 sur notre boutique en ligne : https://boutique.communaute-rose-epee.fr

10 chansons
1 livret illustré de 18 pages
18 €

Vous voulez soutenir Les Brigandes ? Achetez nos disques et faites les connaître autour de vous !
https://boutique.communaute-rose-epee.fr

« La mort n’est utile à personne » : le nouvel album des Brigandes est disponible !

« La mort n’est utile à personne » : le nouvel album des Brigandes est disponible !

Vous vous demandez qu’est-ce qui pourrait accompagner votre été de manière belle et intelligente ? Le 10ème album des Brigandes, La mort n’est utile à personne, vient de sortir !

10 nouvelles chansons + un livret illustré de 18 pages : 18 €

Vous pouvez vous procurer ce nouvel album sur notre boutique en ligne : https://boutique.communaute-rose-epee.fr/albums-cd/
Ou par voie postale avec le formulaire ci-dessous.

Nous vous proposons de découvrir notre 10ème album avec « Les Rats » :