NOTRE DOSSIER « Pourquoi faut-il S’ABSTENIR DU VACCIN contre le coronavirus ? »

NOTRE DOSSIER « Pourquoi faut-il S’ABSTENIR DU VACCIN contre le coronavirus ? »

Nous publions ici le dossier que nous avons réalisé sur la campagne de vaccination actuellement en cours.
Alors que beaucoup insistent sur les dangers biologiques de cette vaccination, nous voulons quant à nous insister sur ses dangers spirituels. Si dans un an ou deux, la plupart des vaccinés sont toujours debout et bien portant, certains réticents d’aujourd’hui diront : « C’est bon, je peux recevoir cette injection sans crainte ! ». Ils rentreront alors dans la mécanique des vaccinations successives qui, comme nous l’expliquons dans notre dossier, créeront une modification génique de l’homme et donc de sa conscience dans le long terme. Car c’est bien la conscience – notre potentiel spirituel – qui est visée.

Alors que les terrasses rouvrent et que la laisse qui tient notre cou s’allonge, donnant une illusoire impression de liberté, le plan de vaccination totale de la population avance étape après étape. Le Conseil d’Orientation de la stratégie vaccinale a rendu un avis le 7 mai 2021 dans lequel la « vaccination en anneau » est envisagée. Il s’agit de vacciner toutes les personnes ayant été en contact avec un individu infecté, ainsi que les personnes ayant été en contact avec ce premier cercle de contacts. Autant dire que nous sommes tous concernés. Cette stratégie envisage aussi d’imposer une quarantaine « surveillée » à ceux qui refuseraient le vaccin.
Détail intéressant : ce rapport demande l’utilisation exclusive des vaccins ARN, les vaccins géniques qui sont désormais tant promus en Occident et qui élimineront progressivement les autres. Notre dossier se concentre principalement sur ces nouveaux vaccins, qui annoncent la médecine transhumaniste du futur.

Ne nous laissons pas leurrer par les apparences : progressivement, et de façon biaisée, les autorités vont nous amener vers l’obligation vaccinale contre le coronavirus.
Se pose alors la question : Que faire ? Comment s’organiser ?

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT NOTRE DOSSIER ICI

Les nuits de Walpurgis et la Reine de Mai

Les nuits de Walpurgis et la Reine de Mai

Le Premier Mai… c’est la fête du travail… on sait ! Tout bon historien sait également que la famille Rothschild (littéralement « l’enseigne rouge ») en a fait sa grande fête, lorsque le drapeau rouge des ringards de la CGT flotte dans les rues de Paris, au même instant où le Front National donne sa messe annuelle devant la statue de Jeanne d’Arc. Bref… le 1er Mai, c’est tout un symbole social plein de subtilités…

Mais avant cela, le 1er Mai c’est la fête celtique de Beltan ou Beltaine, située à équidistance de l’équinoxe de printemps et du solstice d’été. C’est une période de passage qui marque l’apogée du printemps. Bel ou Baal est la divinité Solaire. Beltan est la fête du feu solaire, qui annonce le mois de mai dédié à la déesse du renouveau que l’on connaît comme Freya dans le Nord et plus généralement Marie dans les pays chrétiens. La Reine de Mai habille ainsi de feuilles et de fleurs colorées le monde printanier, lorsque les dernières forces de l’hiver abdiquent dans le combat entre lumière et ténèbres.

La nuit du 30 avril au 1er Mai est également connue sous le nom de nuit de Walpurgis. L’écrivain Gustave Meyrink l’a d’ailleurs immortalisée dans son célèbre ouvrage La nuit de Walpurgis. Le terme Walpurgis est un mot magique et profond : « Wall » nous renvoie à la mythologie germanique où ce mot désigne l’ensemble des combattants morts au combat. Les Walkyries viennent chercher ces combattants. « Wall » est aussi « le rempart » entre le monde des ténèbres et celui de la lumière. « Wallen » signifie enfin en allemand « aller à pied en pèlerinage ». On indique par là un temps de recul et de transformation. L’autre racine « Purgis » viendrait de Burg ou Berg signifiant la montagne, comme le symbole du mont sacré, la citadelle imprenable de la conscience que protège le Wall, le rempart. « Purgis » nous renvoie également à « Pyros », le feu, résonnant avec le feu de Beltaine évoqué plus haut.

On oublie souvent de dire que ce n’est pas que « la » nuit mais « les » nuits de Walpurgis. Comme nous l’avons dit cette période est une mutation, un renouveau symbolisé par le chiffre 9 qui désigne l’accomplissement d’un cycle complet. L’explosion de force du printemps est la manifestation vibrante de ce renouvellement. Les nuits de Walpurgis s’étendent donc sur les neuf nuits précédant et les neuf suivant le premier mai. Durant ce temps, la frontière entre le monde ordinaire et celui des forces occultes des démons et des génies est comme ouverte. Le champ de bataille est partout pour la conquête de l’espace entre les forces lumineuses de l’été montant et les puissances ténébreuses de l’hiver sortant.

Nous vous souhaitons donc d’être vigilant car Walpurgis est une période de trouble et de remise en cause (ce qui n’est jamais mauvais). Comme toutes les fêtes annuelles, Walpurgis est marquée à un moment précis, mais peut se vivre dans l’âme à tout moment dans cette « grande année » qu’est notre vie. Dans le monde magique de l’Esprit, une fête solaire est toujours une occasion de combattre les ombres du passé, de changer et de se renouveler totalement.

SOL INVICTUS !

P.S. : Pour approfondir le sujet des fêtes traditionnelles, nous vous conseillons l’excellent ouvrage de Gérard Leroy Nos racines – Fêtes et traditions d’Europe au fil des saisons aux éditions Versipellis.

Et pour fêter « La Reine de Mai », nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir le titre Femme Celtique du 7ème l’album des Brigandes : Aidez la France !

14 AVRIL : MANI, le dénonciateur de la mystification planétaire

14 AVRIL : MANI, le dénonciateur de la mystification planétaire

« Je suis venu pousser un cri en ce monde ! » (Mani) Le 14 avril est resté, dans l’Histoire, comme la date anniversaire du prophète Mani, né en 216 après J.-C. On ne connaît que trop bien l’expression courante « être manichéen ». On connaît déjà beaucoup moins « l’hérésie manichéenne », terme qui s’applique à différents courants religieux persécutés par Lire la suite

Le Ministère de l’Intérieur va traquer toute pensée dissidente

Le Ministère de l’Intérieur va traquer toute pensée dissidente

Le 24 février 2021, le Ministère de l’Intérieur a rendu public un nouveau rapport sur les « dérives sectaires et complotistes », qui auraient explosé depuis la « pandémie » du coronavirus. Ce rapport demande une vigilance judiciaire et une surveillance de tous ceux qui pensent différemment : médecines alternatives, mouvements religieux tenant un discours apocalyptique, organisations aux idées dissidentes, mouvances complotistes, survivalistes, « néo-communautés », collapsologues, etc.
Notre communauté a l’honneur d’être nominativement citée et prise en exemple dans ce rapport – avec, évidemment, une bonne dose de diffamations empruntées aux médias supposés dire la vérité.

Les choses se précisent toujours davantage : si vous pensez différemment, c’est que vous êtes sous l’emprise d’une secte ou d’une mouvance complotiste ; il faut donc vous surveiller de très près ou « venir à votre secours » pour vous remettre dans le droit chemin.
Par exemple : un véritable chrétien qui croit en l’existence du Mal, qui se considère comme appartenant « à Dieu et non à César », ou encore qui méprise la mort du corps car il se préoccupe d’abord du salut de l’âme, est, selon le Ministère de l’Intérieur, un danger à surveiller !
Nous posons à nouveau la question, avec cette vidéo mise en ligne il y a un mois : le Christianisme va-t-il être interdit pour complotisme ?

Le végétarisme, une tradition antique

Le végétarisme, une tradition antique

« Le peu de végétariens par philosophie ont fait plus pour l’humanité que tous les philosophes modernes. » (Friedrich Nietzsche) Le point commun entre Friedrich Nietzsche, Brigitte Bardot, Léonard de Vinci et Pythagore ? Ils sont végétariens ! « Vous êtes végétarien ? Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir vous préparer ? Je ne peux tout de même pas vous servir Lire la suite

Réponse au Grand Jeu des Brigandes

Réponse au Grand Jeu des Brigandes

Le 9 décembre 2020, nous avions lancé le GRAND JEU DES BRIGANDES : https://communaute-rose-epee.fr/2020/12/09/le-grand-jeu-des-brigandes/

Nous avions convenu de réaliser une vidéo pour donner notre réponse, mais des sujets tels que celui-ci gagnent à être exposés sur papier, plutôt que perdus dans la fosse d’Internet. Nous avons donc réalisé un dossier qui sera dans un premier temps communiqué aux participants de ce jeu. Il sera ensuite réutilisé pour notre revue URANUS.
Le gagnant de notre concours est celui dont la réponse a été la plus complète et la plus proche de ce que nous y exposons : il le saura bientôt en recevant l’intégrale des Brigandes chez lui !

Élections américaines : les analystes politiques et leurs vains espoirs

Élections américaines : les analystes politiques et leurs vains espoirs

Plus que jamais, on aura vu la naïveté, voire la cécité, de nombreux médias de réinformation et analystes politiques alternatifs lors de cette élection américaine. On aura entendu, après la victoire frauduleuse de Biden durant le mois de novembre : « Trump a un plan : il va décréter la loi martiale avant le 6 décembre et enfermer tous les méchants du deep state ! ». Le 6 décembre passé, on aura entendu : « Trump a un autre plan : il sait que ses plaintes pour fraudes électorales, une fois refusées, vont être portées devant la Cour Suprême où son parti est majoritaire ! La Cour Suprême ira alors dans son sens ! ». Après le classement sans suite de la Cour Suprême, on aura entendu : « Tout est sous le contrôle de Trump : le refus de la Cour Suprême, c’est pour que les tribunaux militaires finissent par s’emparer de ces plaintes et les traitent comme une affaire de haute trahison ! Biden aura des comptes à rendre ! ». Là encore, rien du tout. Et les amateurs d’espoir politique continuèrent : « Vous verrez, en fait, Trump laisse du suspens, mais le 6 janvier, lors de la validation du vote par le Congrès, son vice-président Mike Pence fera tout capoter ! ». Le 6 janvier passé, mise à part une émeute qui ne peut avoir aucun incident sur l’appareil du pouvoir, il n’y eut rien à déclarer et le fameux Pence ne fit pas ce que les bigots de Trump attendaient de lui. Les plus naïfs d’entre eux ne se découragèrent pourtant pas : « Vous verrez, en fait c’est le 20 janvier, jour de l’investiture de Biden, que Trump fera arrêter toute la clique démocrate pour trahison ! ». Mais il n’en fut rien, évidemment.

Ce qu’il faut retenir de tout ça ?

  • Le monde politique est aux mains de l’oligarchie financière et il n’y a aucune réforme à attendre de ce côté (d’autant plus aux USA !). Le deep state est trop profondément enraciné, au point d’avoir la quasi-totalité des juges et des élus de son côté lorsque nécessité fait loi. Or, dans ce cas, le temps de la récréation « Donald Trump » était arrivé à sa fin. Quelle puissance peut faire en sorte que les médias, la Justice et les élus nient à l’unisson une fraude électorale qui est pourtant démontrée ? Et la question qui s’ensuit : qui peut prétendre faire quelque chose contre cette puissance ? Nous avons eu dans cette affaire une superbe démonstration du « Deep State planétaire » (voir l’entretien avec Joël LaBruyère sur le Deep State planétaire dans le 1er numéro de notre revue URANUS) !
  • Le système ne peut pas être réformé, il doit suivre sa pente dégénérescente jusqu’à la destruction. Un malade d’un cancer généralisé va inévitablement vers la mort, il peut au mieux modifier l’échéance, mais en aucun cas il ne redeviendra un vaillant jeune homme plein de vitalité ! L’Ordre mondial doit poursuivre son chemin ; et nous devons quant à nous nous occuper de l’essentiel : le salut de l’âme… et nous organiser pour faire face aux mesures du Système qui tenteront de nous en empêcher ! Là encore, nous approfondissons ces aspects dans notre revue URANUS.
  • Suivre l’actualité est une perte de temps, car les problèmes fondamentaux de notre époque sont indépendants des remous de l’événementiel. Trump a été quatre ans au pouvoir : cela a-t-il changé quelque chose au degré de matérialisme de la civilisation planétaire ? Aucun dirigeant politique ne viendra sauver votre âme : au mieux il ne voudra pas la tuer, mais il restera prisonnier de cette énorme machine qu’est le « Deep State planétaire ».

Les Jésuites à la tête des États-Unis

Les Jésuites à la tête des États-Unis

Nous avons plusieurs fois souligné le rôle directeur de la faction jésuite, éminemment importante mais ignorée parce que très peu visible. Nous vous renvoyons à notre émission sur ce sujet, à notre brochure et au livre de Joël LaBruyère UNDERCOVER. Mais avec la prise de pouvoir effectuée par Joe Biden aux États-Unis d’Amérique, la mainmise Lire la suite

Attention aux « méditations mondiales » !

Attention aux « méditations mondiales » !

Sans aller dans des détails astrologiques rébarbatifs, il faut retenir que le 21 décembre 2020 marque un nouveau cycle de 20 ans pour Jupiter et Saturne, qui ne rentreront à nouveau en conjonction qu’en 2040. Ajoutée à d’autres éléments, la conjonction de Jupiter et Saturne sur la voûte céleste ce 21 décembre était encore plus importante que celles du siècle dernier. Ses effets se feront sentir au cours des mois à venir : le changement de monde va s’accélérer. La grande mascarade du coronavirus n’a servi qu’à anticiper ce changement de monde et à poser les bases d’un nouveau paradigme. Nous n’assistons qu’aux prémices du totalitarisme technocratique qui se met en place.

Face à cette situation, on entend certains opposants à cette société répressive appeler à des méditations mondiales pour « inverser la tendance », et profiter des forces de renouvellement qui sont dans l’air pour établir un « monde de paix et de justice ».

Notre avis :

Ces méditations mondiales maintiennent des personnes de bonne volonté dans une passivité et une espérance naïve qui sert le Système. Tant que l’on attend une solution tombée du ciel, on n’entre pas dans une réelle démarche alternative. Nous savons que certaines initiatives de ce genre sont lancées par l’adversaire lui-même, afin d’entretenir la paralysie de ses opposants.
Outre cet aspect, des méditations de cette nature nourrissent inévitablement des entités invisibles, favorables à l’unité mondiale. « Paix dans le monde », « Justice dans le monde », « monde meilleur »,… Toutes ces rengaines sont celles du mondialisme et contribuent à normaliser celui-ci. Mais il n’y aura jamais de « monde meilleur » : le mal est inhérent à notre univers et à la condition humaine depuis le fond des temps, et vouloir régler ce problème de façon globaliste aboutit aux pires désastres. Le mondialisme, même s’il peut se transformer et jouer la carte des bons sentiments pour leurrer les gens, amène forcément vers une civilisation déshumanisée, mécanique et dictatoriale. La nature humaine est déjà suffisamment mauvaise à l’échelle individuelle : livrer à des hommes un pouvoir sur le monde entier ne pourra jamais aboutir à quelque chose de bon !

Pour le moment, le Système utilise la peur et la menace, il serre la vis de tous les côtés (dictature sanitaire, répression liberticide, crise financière, limitation toujours plus grande de la liberté d’éducation, passeport vaccinal à venir, etc.). Cette première phase est dirigée par le pouvoir politique et économique.
Ensuite, on présentera une amélioration de la situation, un rééquilibrage de la société pour installer des rapports plus sains entre les humains, pour dépolluer la nature, pour redonner une conscience éthique mondiale. Cette phase devrait être dirigée par les autorités religieuses et « philanthropiques ». C’est à ce moment que tous ceux qui prient « pour un monde meilleur » seront récupérés par le Système et, pleins de cette espérance qu’ils nourrissent actuellement, ils se joindront à la civilisation en place avec le rêve de l’améliorer.
Le Système sait comment faire pour contrôler son opposition et pour la maintenir dans une zone inoffensive… voire utile !
Nous avons fait tomber le masque de la soi-disant « Loge Blanche » et des « fraternités » ou « alliances » qui en découlent (voir le livre Undercover de Joël LaBruyère). Les messages du « Cobra » ou de contactés médiumniques sont à mettre dans le même sac. Ces courants appartiennent à la grande mouvance du Nouvel-Âge, qui est une des stratégies de l’Ordre Mondial (stratégie dont on sait que les Jésuites sont un des fers de lance, comme nous l’expliquons dans notre émission sur la Compagnie de Jésus : https://www.youtube.com/watch?v=YZUY7fFudDk).

Sortir de ce jeu de dupes, c’est envisager des alternatives non pas à l’échelle mondiale, mais à l’échelle locale et fraternelle : c’est commencer par rassembler des hommes et des femmes aspirant à une autre société qu’à celle du mondialisme.

Prier n’a rien de nocif en soi ; loin de nous l’idée de condamner un élan spirituel ! Mais la prière est une démarche personnelle et intime, ou bien un acte collectif qui unit un groupe fraternel partageant une foi commune. La « prière mondiale » est une farce rassemblant des personnes qui ne savent rien les unes sur les autres, qui ne partagent rien en commun mais qui alimentent une conscience globale que nous voyons, quant à nous, comme le piège de notre époque.

Les évènements des prochains mois annoncés par les configurations astrologiques

Les évènements des prochains mois annoncés par les configurations astrologiques

Les configurations qui se mettent en place entre les planètes Mars, Jupiter, Saturne et Uranus sont suffisamment remarquables pour prédire un certain nombre d’évènements, sinon dans le détail, du moins dans leur nature essentielle.

Petit rappel concernant la spécificité de ces planètes, telle que correspondant aux caractéristiques des dieux antiques éponymes (qu’il soit grec ou latin).

Uranus pousse à casser les barrières pour la liberté. Elle symbolise aussi l’altruisme, l’amour christique.
Saturne exprime la conservation de l’ancien et les limitations.
Jupiter manifeste l’ordre, les lois de ce monde, l’expansion.
Mars symbolise l’action et la volonté.
La constellation du Verseau est associée au changement et au renouvellement, à l’esprit scientifique, à la dématérialisation.

Le 17 décembre 2020, Saturne quitte la constellation du Capricorne (gouvernée par Saturne) pour entrer dans celle du Verseau (gouvernée par Uranus et par Saturne). Deux carrés se forment dans le ciel : le carré Saturne-Uranus, d’une part, et le carré Jupiter-Uranus, d’autre part.
Le carré est un aspect astrologique majeur. Il se manifeste lorsque les lignes imaginaires reliant deux planètes au centre zodiacal forment entre elles un angle de 90°. Selon la Tradition, le carré est un aspect de forte tension.

Le 22 décembre 2020 se produira un événement qui survient une fois par millénaire et qui débute un cycle de froid : un grand rassemblement planétaire incluant Jupiter, Saturne et Pluton, suivis quelques semaines plus tard par le Soleil, Mercure et Vénus, aura lieu à cette période. Le soleil sera comme soufflé par l’énergie de cet alignement et son éclat en sera altéré.

Nous ne rentrerons ici pas dans un exposé complet des prévisions astrologiques, mais voici dans les grandes lignes ce qui s’annonce dans plusieurs domaines :

En politique, il y aura des changements majeurs avec l’instauration de tyrannies. En France, une remise en question de la Ve République et de sa constitution se profile.

En économie, il faut s’attendre à une crise financière majeure, avec cessation d’activité de grandes entreprises entraînant un chômage accru. Le télétravail généralisé et l’instauration du Revenu universel pourraient en découler. La disparition de l’argent fiduciaire au bénéfice de l’argent virtuel est à l’ordre du jour.

En matière de technologies : développement poussé du biomimétisme, capitalisme vert, production de nourriture synthétique.
Manipulations génétiques, clonage, robotique, manipulation et contrôle de l’image accrus, etc.

En savoir plus sur l’influence des planètes ? Ce sujet sera traité parmi d’autres dans notre revue URANUS : https://boutique.communaute-rose-epee.fr/uranus-revue-bimestrielle/

Le GRAND JEU des Brigandes !

Le GRAND JEU des Brigandes !

GAGNEZ L’INTÉGRALE DES BRIGANDES !

Ce n’est pas Question pour un champion, Qui veut gagner des millions ? ou encore À prendre ou à laisser ; non, c’est plus modeste mais beaucoup plus intéressant : c’est le Grand Jeu des Brigandes !

Nous voulons stimuler votre perspicacité sur une question de grande importance… À l’heure où tout le monde parle du « deep state » (l’État profond), mais où personne ne mentionne clairement ce que cela recouvre, vous devez trouver la réponse à la question :

QUI CONTRÔLE LE MONDE ?

Quelle est la puissance qui contrôle l’Ordre mondial de manière occulte ?
Cette puissance a exposé son plan dans les moindres détails depuis 1930
et elle a fixé 2025 comme date-tampon de son programme !

Ceux qui liront attentivement cette question doivent savoir que nous n’attendons pas de réponse toute faite du genre le « grand complot à papa » ! Pas de tarte à la crème comme : ONU, Bilderberg, Trilatérale, Round Table, Davos, etc., etc. ! (Ce ne sont que des façades qui servent à enfumer l’opinion.)

Nous parlons d’une puissance directrice qui n’est jamais évoquée, précisément parce qu’elle agit depuis une position secrète et sous une identité d’emprunt. Les dirigeants mondiaux lui obéissent de manière indirecte. Toutefois, elle a révélé son programme en le maquillant sous une forme géniale qu’on peut à juste titre qualifier de jésuitique, et cela de « main de maître » !

Les réponses sont à envoyer uniquement par voie postale à :

BARKA PRODUCTIONS
BP 7
34330 LA SALVETAT SUR AGOUT

Fin du jeu le 31 Janvier 2021 : nous sélectionnerons alors le ou les heureux vainqueur(s).
Une vidéo sera ensuite diffusée pour donner la réponse, afin que tous puissent en profiter !

Vaccin covid-19 : l’homme génétiquement modifié

Vaccin covid-19 : l’homme génétiquement modifié

Le professeur Christian Perronne, qui affirme être pourtant en faveur des vaccins et a présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale, a écrit récemment :

« Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices. (…) Le pire est que les premiers « vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique [c’est-à-dire qui vont faire de l’homme un OGM !, ndlr].
On ne connaît absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ?
(…)
Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes. »

S’il s’agit d’un vaccin généralisé et obligatoire, l’humanité va être mise face à un des plus grands dangers de son évolution : nous assistons aux débuts de « l’homme génétiquement modifié »…

Cette situation est à mettre en parallèle avec ce que déclarait Rudolf Steiner, clairvoyant et prophète de son temps, au cours d’une conférence le 7 octobre 1917 :

« Il ne faut pas se leurrer : on est en présence d’un mouvement bien déterminé. Autrefois, au concile de Constantinople, l’esprit a été éliminé, on a institué un dogme : l’homme n’est fait que d’une âme et d’un corps, et parler de l’esprit devint une hérésie. On aspirera sous une autre forme à éliminer l’âme, la vie de l’âme. Et ce temps viendra, dans un avenir pas très lointain où l’on dira : parler d’esprit et d’âme, c’est pathologique ; seuls sont bien portants les gens qui ne parlent que du corps. On considèrera comme un symptôme pathologique le fait qu’un être humain se développe d’une façon telle qu’il en vienne à penser qu’il existe un esprit et une âme. Ces gens seront considérés comme des malades, et l’on trouvera, soyez-en sûrs, le remède qui agira sur ce mal. Dans le passé, on a éliminé l’esprit (la foi dans un principe spirituel individuel). On éliminera l’âme au moyen d’un médicament. En partant d’une « saine vue des choses », on trouvera un vaccin grâce auquel l’organisme sera traité dès la prime jeunesse autant que possible, si possible dès la naissance même, afin que le corps n’en vienne pas à penser qu’il existe une âme et un esprit. Les deux courants, les deux conceptions du monde s’opposeront radicalement.
(…)
L’une réfléchira à la manière d’élaborer des concepts et des représentations qui soient à la mesure de la réalité véritable, de la réalité d’âme et d’esprit. Les autres, les successeurs des actuels matérialistes, chercheront le vaccin qui rendra les corps « sains », c’est-à-dire constitués de telle façon qu’ils ne parleront plus de ces « sottises » que sont l’âme et l’esprit, mais, parce qu’ils sont « sains », ils parleront des forces mécaniques et chimiques qui, à partir de la nébuleuse cosmique, ont constitué les planètes et le soleil. On obtiendra ce résultat en manipulant les corps. On confiera aux médecins matérialistes le soin de débarrasser l’humanité des âmes. »

(Extrait de : Rudolf Steiner – La chute des esprits des ténèbres)

À méditer sérieusement…

Falsification du nombre de morts du Covid

Falsification du nombre de morts du Covid

Nous vous conseillons de regarder ici le tableau comparatif des décès entre 2017, 2018, 2019 et 2020 : télécharger le tableau
On constatera que le nombre de morts par million d’habitants n’a pas changé, et est même plus bas en 2020 qu’en 2018.

La question qui se pose : où sont passés les habituels décès du cancer, des maladies cardiaques, des accidents de la route, de l’alcoolisme, des insuffisances rénales, etc. ?

Une anecdote de première main, pour ceux qui auraient du mal à trouver la réponse par eux-mêmes :
Un de nos amis vient de perdre sa tante, en phase terminale du cancer. Sur le certificat de décès, les médecins ont noté comme cause de la mort : « Covid-19 ». Face à la stupéfaction de notre ami, ils ont répondu : « Ce n’est pas important, ça nous permet juste d’avoir des subventions pour l’hôpital : à chaque mort déclaré du Covid-19, nous touchons une subvention pour nous aider. »